Tourismes régis par les hôtes

On entend par "tourismes régis par les hôtes" des forme de tourisme pensées et construites par les populations réceptives, avec ou non le soutien d’organisations extérieures.

Les liens entre les membres d'une même communauté sont fortement bouleversés par l'activité touristique (transformations des cultures locales réduites ou folklorisées, déséquilibres économiques, conflits d'usages ...). L'impact du tourisme sur la société et la culture sont souvent plus perceptibles pour les populations locales que les impacts environnementaux avec un phénomène d’acculturation (irruption d’un mode de vie urbanisé dans des sociétés rurales, impacts importants pour des sociétés traditionnelles). L'impression d'envahissement des populations locales, lors des saisons touristiques, peut également générer des tensions entre accueillis et accueillants.

C'est ainsi que des personnes se sont réunies afin de repenser le tourisme et mettre en place des projets minimisant les impacts négatifs de cette activité économique.

Nous pouvons retrouver :

  • Le tourisme équitable
  • Contrairement au tourisme traditionnel, où ce sont les opérateurs de voyages (TO) qui imposent leurs critères, les opérateurs développant des offres de tourisme équitable font en sorte de largement impliquer les populations des destinations réceptives dans la conception de leurs offres. Lire la suite ...

  • Le tourisme communautaire
  • Se rapprochant du tourisme équitable, le tourisme communautaire est une forme de tourisme entièrement gérée par les communautés d'accueil. Cette forme de tourisme permet la préservation des espaces naturels, des cultures des peuples d'accueil et le développement économique des territoires (vallée, village, hameau). Ce sont les communautés qui décident du cadre précis dans lequel l’activité touristique doit se dérouler. Lire la suite ...